Le vinyle...nouvelle mode ?

Lifestyle - Actualités
17-06-2022
vynile-musique-disque-nouvelle-mode
Le vinyle est de retour parmi nous, les jeunes en sont tout aussi ravis que leurs parents nostalgiques. Il n’est plus un simple moyen d’écouter de la musique, c’est aussi un objet de décoration qui apporte une vibe rétro et unique en son genre à votre appartement ou votre maison.


Bien que longtemps considéré comme « has been » et ringard, le vinyle refait surface. Depuis quelques années, les boutiques de vinyles ne désemplissent pas. Il s’avère même que les ventes de CD ont été détrônées par celles du vinyle. Quand l’on sait qu’un vinyle des Beatles ou des Rolling Stones avoisine les centaines d’euros, c’est dire l’engouement à l’égard de cet objet apparu au XXe siècle.

dans les années 1940, le vinyle n’est pas une pure invention. Le disque 78 tours qui se jouait au gramophone le précédait. Un objet, encombrant car imposant, qui ne se mettait en route que si l’on tournait la manivelle. Rapidement, cet objet trouve un remplaçant : le tourne-disque, qui apparaît aussitôt comme révolutionnaire puisqu’il permet de lire des morceaux de 3 minutes 30 et 5 minutes. Puis en 1948, la maison de disques, Columbia, chamboule le monde de la musique en mettant au point le grand et merveilleux vinyle. Ses tailles multiples, ainsi que la possibilité de lire des pistes plus longues, le démarquent de tous ses prédécesseurs.  



Les jeunes lassés de l’écoute de musique dématérialisée, les quadras nostalgiques du bon vieux temps


Dans les années 2000, le CD concurrence le vinyle. Puis face à l’arrivée de l’écoute de musique dématérialisée grâce aux plateformes de streaming, telles que Deezer, Spotify et YouTube, le CD et le vinyle dégringolent, bien que le premier résiste tant bien que mal. Écouter de la musique partout et tout le temps, chez soi comme dans la rue, est le point fort de la musique en streaming qui ne nécessite qu’un simple casque ou des écouteurs.

En allant à l’école ou au travail et en rentrant, la majorité des personnes, musique à fond dans les oreilles, rêvassent en regardant par la fenêtre, notamment dans les transports en commun. Mais il semblerait que beaucoup d’entre elles, jeunes comme quadras, s’en lassent et soient nostalgiques de la belle époque du vinyle. À noter que 58% des acheteurs de vinyles sont âgés de 25 à 44 ans en moyenne, d’après une étude de l’IFPI (la Fédération Internationale de l’Industrie Phonographique) réalisée en 2021.

Le vinyle a la particularité d’être physique. L’odeur de la pochette, le plaisir de poser le disque sur la platine et la sensation de la matière au toucher… tout cela est unique. Rien ne vaut donc un bon vieux vinyle d’ACDC, de Charles Aznavour ou de Dalida. Si le prix d’un vinyle est plus élevé que celui d’un CD ou d’un abonnement à une plateforme de streaming, nombreux sont ceux prêts à s’en affranchir.


Un objet de décoration remarquable


Ce qui alimente ce désir de faire un retour dans le temps, c’est aussi la pochette grandement prestigieuse qui enveloppe le vinyle. La pochette est désormais incontournable. En effet, avant d’acheter, l’auditeur l’analyse afin de savoir si elle lui donne envie d’écouter. C’est un peu comme les bouteilles de vin et les livres, si l’étiquette ou la première de couverture n’est pas jolie, on préfère chercher autre chose.

La pochette marquée par un travail artistique sans pareil est pour certains l’objet de décoration parfait.
Décoration ou textile, la mode rétro ou vintage revient elle aussi. L’époque du vinyle étant celle du vintage. À lui tout seul, le vinyle habille une pièce d’un style urbain et tendance tout en nous replongeant dans l’ambiance des années 1960.



Les artistes du moment s’y mettent


Les artistes dans l’air du temps, particulièrement Adèle, Angèle, Clara Luciani, Dua Lipa, Kanye West, Orelsan, Patrick Obispo ou encore The Weeknd, contribuent à la popularisation de cet objet d’antan. Du rap à la variété, en passant par le rock, des grands classiques aux nouveaux titres à découvrir, il y en a pour tous les goûts.

Pour écouter un vinyle, enlevez le plastique de protection, admirez la pochette tout en l’ouvrant délicatement, placez le disque sur la platine, puis posez le diamant avec précision sur le vinyle... Et en route pour un voyage sensoriel !



Par Juliette Huard