Le bain de forêt ou la sylvothérapie, quésaco ?

Lifestyle - Bien-être
09-05-2022
bain-de-foret-sylvotherapie-therapie
Le bain de forêt, aussi appelé Shinrin Yoku, et la sylvothérapie qui en découle, n’ont pas été inventés par les écologistes pour faire campagne à la Présidentielle de 2022. La sylvothérapie est une sorte de médiation mobile qui apporte son lot de bienfaits et de fun. 

Le bain de forêt comme thérapie. Les balades dans les bois, on connaît. Les bains de forêt, un peu moins. Si on laisse notre cerveau suivre notre imagination, on peut penser à des individus vêtus d’un maillot de bains, les pieds dans une flaque d’eau. Mais ce n’est point cela. 

Reconnu depuis 1982, le bain de forêt, ou Shinrin Yoku en japonais, est une sorte de médiation mobile. Il s’agit de se reconnecter à soi-même et de renouer avec l’essentiel, c’est-à-dire avec la nature, en déambulant dans les bois. On parle de sylvothérapie. 

La sylvothérapie est une médecine préventive largement répandue au Japon. Ce sont les travaux du professeur Qing Li, médecin immunologiste à l’université de médecine de Tokyo, qui ont démontré les nombreux bienfaits du Shinrin Yoku. Qing Li a étudié entre 2004 et 2012 les effets de promenades ou séjours immersifs en forêt sur plusieurs groupes de population. Les analyses de sang - effectuées sur des volontaires - ont révélé une augmentation du nombre de cellules NK (Natural Killer) qui détruisent, du moins luttent contre les cellules cancéreuses, ainsi qu’une diminution des hormones liées au stress (adrénaline, cortisol et noradrénaline). 



Une expérience hors du commun 


Le bain de forêt n’est pas à prendre à la légère. Cela nécessite de la concentration. En effet, il faut porter son attention sur les arbres et la nature afin de se libérer des énergies négatives et tendre vers une paix intérieure. Par exemple, câliner le tronc des arbres permet de stabiliser notre respiration. Il n’est pas nécessaire d’enlacer les arbres pour qu’une connexion se fasse, toutefois il faut solliciter nos cinq sens : caresser les yeux fermés pour deviner et imaginer ; contempler pour observer ; écouter le vent battant le feuillage ; mâcher une aiguille de sapin ; sentir l’odeur de la sève. 

Le bain de forêt fait aussi sourire. On pratique des activités que l’on n’aurait jamais imaginé faire dans les bois : s’amuser avec des fleurs, de l’herbe, de la terre ; écouter le son de ses pas ; marcher le plus lentement possible et pieds nus !



Un sentiment de renouveau


Depuis quarante ans, plus de 450 scientifiques du monde entier se sont accordés sur les bienfaits cognitifs, émotionnels et psychologiques du bain de forêt. En voici quelques-uns : amélioration de la qualité du sommeil ; apaisement du cerveau grâce aux nombreuses nuances de vert, appelé chromothérapie ; baisse de la tension artérielle ; diminution du stress ; renforcement du système immunitaire.  

Pour commencer à sentir les effets positifs du bain de forêt, il faut se prêter au jeu au minimum trente minutes, dans l’idéal deux heures. Avis aux Bordelais et aux Girondins, le domaine d’Hostens à moins d’une heure de la métropole vous attend pour une expérience unique ! 

Par Juliette Huard