Le flux instinctif libre qu’est-ce que c’est ?

Lifestyle - Femme
23-05-2022
flux-instinctif-regle-femme
A l’air du retour des méthodes de grand-mère pour prendre soin de soi ou se soigner naturellement, les culottes menstruelles ont fait leurs preuves. La tendance est désormais au flux instinctif libre. Une nouvelle pratique menstruelle qui fait débat. 

Coupes menstruelles, protections hygiéniques et tampons à la poubelle. Passons au flux instinctif libre. Importé des États-Unis, le flux instinctif libre consiste à évacuer le sang des règles directement dans les toilettes plutôt que de le laisser couler sans maîtrise. Cela signifie qu’il faut apprendre à retenir le sang en soi, en contractant les muscles pelviens. C’est un exercice peu facile, notamment en fonction de l’âge et du métier pratiqué. Connaître son corps et être à son écoute sont les clés de la réussite.


La conscience corporelle, l’alliée du flux instinctif libre



Le flux instinctif libre demande de l’entraînement. Il faut compter en moyenne quatre à cinq cycles menstruels avant d’acquérir une conscience corporelle et de maîtriser les écoulements de sang. En effet, se reconnecter avec les sensations du corps permet de remarquer les signaux envoyés par ce dernier au moment de l’évacuation du sang. Ces signaux se traduisent le plus souvent par l’ouverture du cervix ou une pression exercée sur l’utérus. Au début, les allers-retours aux toilettes et les taches se multiplieront. D’où l’intérêt de toujours avoir des protections périodiques à portée de main pendant les premières tentatives. 





Leticia Chamorro témoigne 


Des journalistes du pure player Brut ont passé 24 heures avec Leticia Chamorro afin de vivre au quotidien le flux instinctif libre. Espagnole, Leticia est hôtesse de l’air. Rares sont les métiers dont la cadence de travail est davantage effrénée. C’est l’exemple parfait. En pleine journée de travail, Leticia retrace son quotidien en tant qu’hôtesse de l’air indisposée : « Je suis à Grande Canarie, ce soir je serai à Dublin. (…) Ce que je vais faire, c’est que je vais aller aux toilettes, évacuer le sang, pour faire mon trajet jusqu’à l’avion sans problème. » Elle peut tenir ainsi environ deux heures. 


« Tu attends que ça te dégouline jusqu’aux chevilles ? » 


Étant peu répandu, le flux instinctif libre ne fait pas l’unanimité. La jeune femme a d’ailleurs subi des remarques désagréables telles que : « Tu attends que ça te dégouline jusqu’aux chevilles ? » Le flux instinctif libre n’a encore été validé par aucune étude scientifique et ne fait toujours pas partie de l’éducation menstruelle. Pourtant, nombreuses sont les femmes qui libèrent la parole en témoignant sur les réseaux sociaux. Certains gynécologues incitent également à cette nouvelle pratique puisqu’elle ne présente aucune contre‑indication. 


Par Juliette Huard