Tourisme en Gironde : « Nous nous attendons à battre des records de fréquentation cet été. »

Lifestyle - Actualités
11-06-2021
tourisme-bordeaux-littoral-cote-ocean-ete-2021-vacances

Les professionnels du tourisme se montrent optimistes concernant la saison estivale en Gironde qui va bientôt démarrer.



Des voyants qui virent tous au vert. A la faveur des mesures de déconfinement, de la situation sanitaire qui reste sous surveillance, mais semble s’améliorer, et d’une météo enfin clémente, les professionnels du tourisme en Gironde retrouvent peu à peu le sourire. Selon le site 20minutes.fr


« La saison se présente bien, nous assure-t-on au camping Le Ranch, à Naujac-sur-mer. On a beaucoup de réservations de dernière minute, et cela monte progressivement depuis le déconfinement. Le public était dans l’attente de l’évolution de la situation sanitaire, et du temps aussi, mais là c’est parti. »



« Un engouement pour le littoral et les grands espaces de découverte »


« Les prévisions pour le mois de juin et pour cet été sont au top, confirme Nicolas Jabaudon, directeur de l’office de tourisme Médoc Atlantique. A tel point que l’on s’attend à battre nos records de fréquentation de 2019qui était une année record - malgré l’absence de quelques nationalités étrangères. Sur une année normale, nous avons une proportion de 65 % de Français, cette année cela devrait être 80 %. »


« ll y avait déjà eu une fréquentation importante durant les week-ends de mai, rappelle pour sa part la présidente de Gironde Tourisme, Pascale Got. Cela se confirme dans les réservations du mois de juillet, qui sont conséquentes puisque VVF annonce sur le littoral 75 % de réservations. Il y a un engouement pour le littoral et les grands espaces de découverte. » Pascale Got note aussi « qu’il pourrait y avoir un panier de dépenses supérieur à l’année dernière. Les gens ont envie de se faire plaisir et semblent avoir envie de dépenser durant leurs vacances. »




« Complet à partir du 15 juillet jusqu’à fin août »


Nicolas Jabaudon prévient qu’il reste « encore quelques disponibilités pour les deux premières semaines de juillet », en revanche « à partir du 15 juillet jusqu’à fin août, c’est complet. » Toutes les stations du littoral devraient faire le plein, particulièrement Soulac-sur-Mer, Vendays-Montalivet et Grayan-et-L’Hôpital.


« On sera sur des activités très nature, outdoor, poursuit le directeur de l’office de tourisme. Il y a des tendances qui s’accentuent, je pense au surf, à la wings [mélange de planche à voile et de kitesurf, avec une planche équipée d’un foil permettant de se surélever au-dessus de l’eau], au vélo… ». La station de Lacanau espère pour sa part attirer du public, pour son premier tournoi de beach handball du 25 au 27 juin.




Bordeaux Métropole se projette déjà vers l’automne


Du côté de Bordeaux, on est aussi optimiste, même si ce n’est pas le même engouement que pour le littoral. « C’est une reprise douce pour le moment, il nous manque de la clientèle, observe Olivier Occelli, directeur général de l’office de tourisme de Bordeaux Métropole. Mais nous avons des perspectives plutôt bonnes sur juillet et août. On aura beaucoup de dernière minute je pense, et on fonde de bons espoirs sur un début de retour de la clientèle étrangère. »


Bordeaux Métropole mettra en avant « une offre culturelle riche » pour tirer son épingle du jeu. « Bordeaux Fête le vin aura quand même lieu, du 17 au 20 juin, avec une fête revisitée, éclatée sur toute la métropole et dans plusieurs restaurants, il y aura la saison Ressources, du 10 juin au 10 août, avec des expositions, des festivals, des spectacles, et il y a des expositions comme Boire avec les Dieux à la Cité du Vin et Monet aux Bassins de Lumières… Tout cela doit mettre Bordeaux sur le devant de la scène cet été. »


Mais Olivier Occelli se projette déjà sur l’après. « Un point clé pour nous, ce sera l’automne, car le tourisme d’affaire a une part aussi importante que le tourisme d’agrément. Si tout redémarre correctement, on a des perspectives pour septembre assez fortes, avec déjà des réservations. Pour renouer avec la majeure partie de notre clientèle, cela se fera en 2022, avec un retour à la normale espéré en 2023. » Tout cela à condition bien entendu, qu’une nouvelle vague épidémique ne vienne pas casser ce scénario.


Source : 20minutes