La Voyageuse, une plateforme d’hébergement chez l’habitant pour les voyageuses solo

Découvrir / Voyager - Monde
18-07-2019
La Voyageuse, une plateforme d’hébergement chez l’habitant pour les voyageuses solo

Photo : Rana Sawalha / Unsplash


J’ai découvert le site La Voyageuse un peu par hasard mais ce concept m’a tout de suite poussé à en savoir plus. C’est une plateforme dédiée aux femmes qui voyagent seules et qui cherchent un hébergement chez l’habitant, en toute sécurité. La Voyageuse a été créée par Christina, une taïwanaise expatriée à Bordeaux qui a accepté de me rencontrer pour me parler de sa start-up et de son histoire qui l’a conduite à créer cette plateforme unique au monde.



Christina Boixière, passionnée par les voyages en solitaire, est née à Taïwan et vit en France depuis 4 ans. Avant de fonder La Voyageuse, elle a travaillé une dizaine d’années dans les nouvelles technologies. Elle a suivi des études à Londres pendant lesquelles elle est venue en vacances à Marseille. C’est dans la cité phocéenne qu’elle a rencontré son mari, Derek. Tous deux voyageurs solo, ils ont rapidement accroché et ont fini par tomber amoureux. Christina est venue le rejoindre à Marseille puis ils sont partis vivre à Taïwan avant de revenir s’installer en France, à Bordeaux cette fois-ci.



C’est à l’âge de 5 ans que Christina s’envole pour la première fois. Bien sûr, il ne s’agit pas de son premier voyage solo, mais elle se souvient encore de son enthousiasme et son impatience au moment de prendre l’avion. 



A 17 ans, elle décide de partir en vacances en Thaïlande avec une amie qui se désiste au dernier moment. Christina qui a déjà tout réservé, décide de maintenir son voyage, sans dire à ses parents qu’elle part seule. C’est pendant ce premier voyage en solo qu’elle expérimente la vie chez les autochtones. Au cours de ce séjour, elle fait la connaissance d’une famille thaïlandaise avec qui elle sympathise. Celle-ci la reçoit chez elle et lui fait visiter le pays. Bien qu’ils ne parlent pas la même langue, ils arrivent à se comprendre et des liens se tissent entre eux.





Photo : Christina Boixière



C’est la révélation pour Christina qui décide d’effectuer la quasi totalité de ses voyages en solo, en dormant chez l’habitant. A ce jour, elle comptabilise une trentaine de voyages en solitaire sur les continents asiatique, européen et américain. Pour Christina, partir seule est une forme de voyage spirituel. Il permet l’émancipation, un regard sur soi-même et la confrontation à ses propres limites. Il apporte une forme de liberté et renforce la confiance en soi.


En tant que voyageuse expérimentée, Christina conseille de toujours être vigilante tout en gardant une grande ouverture d’esprit. Il faut aussi être curieuse tout en étant observatrice et respectueuse. Il est en effet important de s’adapter à la culture locale et d’apprendre quelques phrases dans la langue du pays d’accueil. D’ailleurs Christina ne voyage jamais sans son carnet et son stylo pour noter quelques mots dans la langue locale et les coordonnées de ses hôtes.


Mais quand on voyage seul, on ne peut compter que sur soi-même et certaines situations sont difficiles voire dangereuses. Christina en a fait l’expérience en étant agressée à 20 ans lors d’un voyage en Europe. C’est à partir de là qu’un projet a commencé à germer dans sa tête : comment permettre aux femmes de voyager seules en toute sécurité ?



Depuis, Christina a subi d’autres agressions. Elle voyage toujours avec une bombe lacrymogène dans son sac mais cela ne l’a jamais découragé de partir seule et de dormir chez l’habitant. Au contraire, il y a 6 ans elle s’est lancée dans la concrétisation de son projet.


Aujourd’hui 150 millions de femmes voyagent seules dans le monde et leur préoccupation principale est la réservation d’un hébergement sûr. Christina a souhaité que cette crainte s’estompe en créant une plateforme de mise en relation entre des femmes voyageant seules (ou avec un enfant de moins de 12 ans) et des hébergeuses de confiance, partout dans le monde.


Elle a quitté son poste de directrice commerciale et s’est lancé dans la création de son entreprise qu’elle a décidé d’implanter à Bordeaux. La capitale girondine lui a semblé idéale pour sa qualité de vie et son ouverture sur le monde. 


Les plus grosses difficultés dans l’entrepreneuriat ont été d’ordre administratif mais son mari Derek l’a beaucoup aidée.

 

Christina a mené une campagne de financement participatif et sa start-up a vu le jour en 2018. Aujourd’hui, La Voyageuse compte 5 collaborateurs (dont Christina et son mari) et vient d’intégrer la pépinière éco-créative des Chartrons.


A ce jour, 600 hébergeuses ont été sélectionnées et la plateforme compte 9 000 membres. 



Photo : Christina Boixière


Les hébergeuses ont tout type de profil : étudiante, femme active, mère au foyer, retraitée, qu’elles vivent seule ou en famille. Elles offrent simplement un toit aux voyageuses, et ce, en toute sécurité (il n’est pas nécessaire de fournir les repas ni même un lit, les voyageuses peuvent dormir sur le canapé ou à même le sol comme cela est arrivé à Christina). Ces hébergeuses ne reçoivent aucune contrepartie financière. L’accueil se fait sur le principe de l’échange, du partage et de la découverte de l’autre.


Le profil des hébergeuses est vérifié scrupuleusement (contrôle de l’identité, entretien téléphonique pour connaitre la situation personnelle et les motivations). La vérification se poursuit après le séjour. La voyageuse et l’hébergeuse reçoivent chacune un questionnaire pour s’évaluer et commenter leurs expériences réciproques. 



Les voyageuses, quant à elles, doivent payer un forfait de 119 € par an pour utiliser les services de La Voyageuse. Cet abonnement leur permet de réserver autant d’hébergements qu’elles le souhaitent.

Cet été, ce sont 400 touristes asiatiques et françaises qui se lancent dans l’aventure via la plateforme. Christina espère passer à 1 000 voyageuses en un an et offrir 15 000 hébergements à travers le monde d’ici 3 ans. 



D’ailleurs La Voyageuse cherche à accroître sa communauté d’hébergeuses, principalement dans les villes de Paris et Bordeaux. Si vous souhaitez proposer vos services d’hébergement, inscrivez-vous sur la-voyageuse.com.


Découvrez d’autres anecdotes sur La Voyageuse et sa créatrice Christina sur le blog bar-a-voyages.com

Et sur le site de Christina : www.la-voyageuse.com



Par claire Pimenta de Miranda Le Bar à Voyages





Bar à Voyages - Facebook

@BarAVoyages - Twitter

@baravoyages - Instagram


Le Bar à Voyages est un blog pour les assoiffés de bons plans, conseils pratiques, bonnes adresses, lieux incontournables, anecdotes surprenantes et rencontres atypiques autour du monde. Ce blog a été créé par 3 amies, Claire, Magali et Sophie, amoureuses des escapades en France et passionnées de voyages. Tel un bar de quartier, Le Bar à Voyages c’est le bistrot du coin version 2.0 ! Un lieu virtuel mais convivial où l’on aime se retrouver dans une ambiance décontractée pour refaire le monde, partager, échanger et raconter nos expériences, nos découvertes et nos voyages.