L'iris mystérieux et magique

Habitat - Plantes
11-04-2019
L'iris mystérieux et magique

La fleur de l’iris a quelque chose de mystérieux. Elle a des couleurs que les autres fleurs n’ont pas, elle a quelque chose de magique. L’iris porte le nom de la déesse de l’arc-en-ciel. Vous désirez en savoir plus ? Eh bien, voici quelques détails !


ORIGINE


La première trace de l’iris a été découverte le long de la mer Méditerranée, 3000 ans avant J.C. La fleur est d’abord populaire en Égypte, où vous pouvez trouver des peintures d’iris dans les pyramides, datant de 1500 ans av. J.C.  Elle s’introduit ensuite sur l’ensemble de l’hémisphère nord. Elle décora les armes de Louis XVIII pour se protéger de la mort et servit régulièrement de modèle au peintre Vincent van Gogh. Les iris appartiennent à la famille des iridacées, tout comme les crocus et le freesia. 




COULEURS ET FORMES


On connaît surtout l’iris par ses jolies teintes de bleu, une couleur que l’on ne voit pas souvent chez les fleurs coupées. Mais si vous aimez mieux le blanc, le jaune ou le violet, vous y trouverez aussi votre bonheur ! L’iris existe dans ces couleurs et même en bicolore. La fleur possède trois pétales qui s’ouvrent entièrement, vous présentant ainsi son cœur.


SYMBOLIQUE


Dans la mythologie grecque, Iris était la déesse de l’arc-en-ciel. Il semble que cette fleur doit son nom au fait que l’on retrouve les couleurs de l’arc-en-ciel dans la grande famille de cette fleur. Iris était la messagère des dieux et l’arc-en-ciel formait le pont reliant la terre et le ciel. Si vous offrez des iris à quelqu’un, cela signifie que vous avez un message pour cette personne. Pensez donc à accompagner les fleurs du joli message que vous souhaitez transmettre !




ENTRETIEN


Prenez de l’eau fraîche et ajoutez de la nourriture pour fleurs coupées. Dans un vase propre mettez 5 cm environ d’eau. Coupez en biais 3-5 cm des tiges et posez les Iris dans le vase. Ne mettez pas les fleurs près d’une corbeille de fruits qui dégagent naturellement de l’éthylène faisant vieillir les fleurs prématurément. L’iris y est sensible. 

www.lajoiedesfleurs.fr