Les plus belles balades de Gironde : le village de Plassac

Découvrir / Voyager - Près de chez vous
21-05-2021
les-plus-belles-balades-de-gironde

Le service « Itinérance » de Gironde Tourisme réalise depuis 2015 des balades ou boucles de randonnées en Gironde afin de faire découvrir aux Girondins et aux touristes les richesses insoupçonnées du département.


Après d’indispensables sorties sur le terrain pour relever les tracés et identifier les monuments, Hubert Sion et David Remazeilles mettent en forme leurs balades dans un guide Randonnées en Gironde.


Voici donc une des balades proposées parmi 12 balades choisies pour leurs curiosités paysagères, historiques ou archéologiques.


COUV_Gironde tourisme 2


Plassac est un village de marins et un lieu de pèlerinage, autour de Notre-Dame de Montuzet. La commune conserve un patrimoine important, dont les châteaux de Monconseil, de Bellevue, de Beaumont, et les maisons nobles de Gadeau, Montuzet, Sudre, Laforest et Lagorce. Aujourd’hui Plassac a perdu son activité maritime, mais une cinquantaine de vignerons, à la tête de 490 hectares de vignes maintiennent la tradition viticole.


Le bourg ancien a conservé son cachet : des rues avec de belles maisons anciennes, comme c’est le cas de la rue du Port dont les maisons font face à la Gironde, adossées à la terrasse du site gallo-romain. Certaines de ces maisons ont été construites par des marins et capitaines au long cours.
Des hameaux de vignerons portant des noms caractéristiques – le Chai, Chopine, les Trincards –, présentent des particularités architecturales, avec leur « commun », petite placette autour de laquelle s’organise le groupement des maisons avec leur puits, souvent voûté.


Plassac offre des vues spectaculaires sur l’estuaire de la Gironde. En empruntant un tronçon du chemin vers Saint-Jacques-de-Compostelle, gagnez le bourg de Plassac et ses vieilles rues et plongez au cœur de l’Antiquité en découvrant la villa gallo-romaine. Rejoignez la rive de la Gironde, gagnez le port de plaisance et partez à l’assaut des coteaux. Chemins ombragés, paysages de vignes, beaux points de vue autour de la Vierge de Montuzet sont au menu de cette balade !

 

Carte Gironde

 

Le Peyrat - 37 rue du Port


Son accès étant interdit pour des raisons de sécurité, le Peyrat était autrefois un embarcadère pour Bordeaux et les îles. Ayant fait l’objet de travaux en 1768, puis en 1878, Il a été reconstruit en 1912. À proximité est aménagée une cale de mise à l’eau. Le petit bâtiment carré au bord du chemin permettait aux passagers d’attendre l’embarquement. On dit qu’il servit de morgue, et même de chenil ! Très appréciés par leurs détenteurs, ils permettent une activité de pêche traditionnelle de loisir.


Le port - 3 rue du Port


Jusqu’en 1709, le port se prolongeait devant le hameau du Chai. Il a été très actif aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle et au début du XXe siècle, grâce au cabotage. En bordure d’estuaire, de nombreuses familles de commerçants, négociants et capitaines au long cours ont construit, surtout dans la deuxième moitié du XIXe siècle de belles maisons en pierre de taille, au toit en ardoises caractéristiques et disposant d’un parc.


Aujourd’hui, le port est devenu port de plaisance, réaménagé en respectant le caractère naturel propre aux esteys de l’estuaire. Il dispose de tout le confort nécessaire pour accueillir 44 bateaux. Une aire de repos avec des tables est fort prisée des visiteurs.

 

Infog_V2_TourismeSOEditionFormat

 

L’autel de la Patrie - 21 route de l’Estuaire


Le 14 juillet 1790, premier anniversaire de la prise de la Bastille, l’assemblée organise une grande fête qui est célébrée dans la France entière. Pour cette occasion, un « autel du Champ-de-Mars » en pierre calcaire est édifié à l’extrémité du port de Plassac où une fête solennelle se déroule. Un discours rappelle les acquis révolutionnaires et les droits de l’homme. Le 23 janvier 1791, le colonel et l’aide-major de la compagnie de Plassac sont nommés en ce même lieu.

Gironde-Tourisme-David-Remazeilles

 

Le parc Saquary - 2 Chopine


Legs d’une ancienne habitante de Plassac, il est planté d’arbres d’essences diverses. Des tables de pique-nique et des bancs ont été installés pour les visiteurs. L’endroit est calme, peut-être aurez-vous l’occasion d’apercevoir des écureuils dans les frondaisons des chênes. Depuis 2011, on y trouve également des jardins partagés gérés par Les Ateliers du Mascaret.

 

Les ruines de l’ancienne maison noble de Gadeau - 65 Gadeaux


Au lieu-dit Gadeaux, se trouvent les ruines de l’ancienne maison noble de Gadeau. Dans un mur, on aperçoit le reste de plusieurs ouvertures anciennes, dont un linteau surmonté d’un arc en accolade, qui serait du xve siècle.

 

La Vierge des Marins - Lieu-dit Montuzet-la Motte


Le monument domine le paysage. D’ici, on jouit d’un panorama exceptionnel, qui permet de découvrir le village de Plassac, le Médoc, Pauillac, Saint-Julien, Listrac, Moulis, Margaux. Il offre aussi de belles perspectives sur l’estuaire, les îles Nouvelle, Pâté et Verte, le Verrou Vauban (citadelle de Blaye, Fort Pâté, Fort Médoc).


Tout près, le hameau de Montuzet, le « mont aux oiseaux », conserve des vestiges de l’ancien couvent qu’occupèrent les Lazaristes. On remarque une belle maison avec un cadran solaire et sur la droite une autre demeure faisant face à une croix, seul vestige de l’ancien cimetière des Lazaristes encadrée de cyprès.

Gironde-Tourisme-David-Remazeilles-2


L’ancienne croix de cimetière - 4 le Rey-Nord


En 1853, une ordonnance prescrit l’isolement des cimetières. À partir de 1866, une nouvelle nécropole est établie au lieu-dit Rey. Cette croix, située non loin de l’entrée de l’église Saint-Pierre de Plassac, en surplomb du site de la villa de saint Bertrand, est un vestige de l’ancien cimetière et date de 1820.


L’église Saint-Pierre-aux-Liens - Rue Chardonnet


Édifiée sur une partie de la villa gallo-romaine, l’église est reconstruite en 1883. Le clocher et le portail d’entrée de la fin du XVIIIe siècle sont conservés. Quelques rares vestiges de la façade romane ainsi que d’anciens contreforts sont reconnaissables dans la construction. Au-dessus du portail d’entrée, une petite statue de Charlemagne, faisant face au maître-autel, rappelle le culte voué à ce dernier qu’évoquent de nombreuses légendes régionales.

Nous vous invitons à découvrir l’intégralité des informations historiques et les étapes suivantes de cette boucle (La villa gallo-romaine, le musée des Amis de Plassac, la maison dite de Fombertaud) dans le guide Randonnées en Gironde, les plus belles balades de Gironde Tourisme aux Éditions Sud Ouest.

Gironde-Tourisme-David-Remazeilles-3