Love Actually

Culture - Cinéma
15-12-2017
love-actually-02

Love Actually, un cadeau de Noël


Je ne sais pas vous, mais désormais lorsque la période des fêtes de fin d’année pointe le bout de son nez, j’ai un petit rituel musical et cinématographique. Il m’est impossible de passer un Noël sans écouter Last Christmas de Wham ! ou Jingle Bell Rock comme il est impensable pour moi de ne pas regarder des longs-métrages comme Christmas’s Vacation, Maman, J’ai raté l’avion ou encore Richard au pays des Livres Magiques. Et tout ce petit rituel a commencé grâce à un film.


Love Actually


The ultimate romantic comedy
En effet, j’ai découvert sur le tard Love Actually. Je n’avais jamais eu l’occasion de le regarder auparavant. Mais un soir de décembre 2013, sur les conseils d’une amie, je l’ai visionné sur M6. Je peux vous avouer qu’il y a eu comme un déclic en moi. C’est le genre de long-métrage, qui, une fois terminé vous laisse comme un vide. J’avais envie que l’histoire continue. Je souhaitais partager la vie de ces personnages, si attachants. Je désirais connaître la suite. Vous savez, c’est un peu comme Quatre mariages et un enterrement, vous avez véritablement envie d’être avec cette bande de potes et de passer un bon moment.Je me souviens l’avoir acheté le lendemain et l’avoir regardé de nombreuses fois, avec les mêmes sensations.


Les principaux acteurs de Love Actually


Je suppose que vous devez vous dire que je suis fou, mais ça faisait longtemps qu’un film ne m’avait pas autant captivé avec ces histoires croisées, niaises certes mais bienveillantes, ces chansons cultes, dont celle signée par Mariah Carrey, et cet humour so British. En fait, je crois que Love Actually est arrivé à point nommé dans ma vie. Vous savez, quand vous êtes enfants, vous attendez Noël avec une impatience insolente. Vous préparez le verre de lait, vous sortez un cookie et les posez sur la table du salon. Et vous attendez dans votre chambre que le Père Noël arrive avec la hotte remplie de cadeaux. Vous avez encore ces petites étoiles dans les yeux quand vous les découvrez sous le sapin.



Puis vous grandissez et vous apprenez qu’il n’existe pas. Et d’un coup, sans le savoir vous quittez l’insouciance pour affronter la vraie vie. Et oui, vous venez d’être confronté à votre premier mensonge. Puis les années passent, et les Noëls n’ont plus la même saveur. Vous vous rendez compte que c’est juste une fête commerciale et vous vous dîtes « C’est moche d’être un adulte ! ».


Love Actually


Love Actually m’a fait comprendre plusieurs choses. Qu’importe si le Père Noël n’existe pas, qu’importe si les Noëls n’ont plus la même importance, qu’importe si la vie est parfois difficile. Le plus important, c’est de profiter de ces fêtes pour dire aux personnes qui partagent votre vie que vous les aimez. Leur sourire vaut mieux que des cadeaux sous le sapin. Et depuis, j’envisage ces fêtes d’une autre manière et je crois me revoir enfant attendant Noël avec une impatience insolente.


Pour finir, je vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année,profitez bien de vos familles. À bientôt.
Jason de Espritcine.fr