Retour

Nuits insolites, les refuges périurbains

Refuges périurbains

Découvrir les refuges périurbains à Bordeaux Métropole. Expérience atypique et inoubliable à la clé !


Les Guetteurs


Parc des rives d’Arcins, Bègles

hiboux-begles

Trois hiboux regroupés dos à dos, nous observent et veillent sur le fleuve. Nous sommes à l’emplacement d’un ancien carrelet traditionnel, au-dessus des roseaux avec un long ponton permettant d’accéder à une terrasse qui s’ouvre sur la Garonne. Les couchages en rond, comme dans un nid, se situent dans les têtes des hiboux et permettent d’observer les étoiles, la lune, les reflets du fleuve plongé dans l’obscurité… Les enfants et les personnes à mobilité réduite peuvent également dormir au rez-de-chaussée.

Conception : Candice Pétrillo, Zébra3/Buy-Sellf, 2012
En partenariat avec Voies Navigables de France

 

Le Tronc creux


Site du Bourgailh, Pessac

le Tronc Creux

Yvan Detraz a imaginé un Refuge en forme de tronc d’arbre, en acier et bois, comme oublié là après une coupe d’arbres géants. Pour lui, « les troncs et les arbres creux sont des refuges naturels pour de nombreux animaux, à la fois nids, abris contre le froid ou cachettes pour échapper aux prédateurs, mais ils sont aussi des symboles de vie comme de mort, de protection comme de menace. Le mystère qui les entoure a toujours stimulé l’imaginaire des hommes… ». C’est une évocation aux sens multiples qui en appelle à l’imaginaire du lieu et à celui de ses habitants d’une nuit.
Conception : Yvan Detraz, Bruit du frigo, 2013


Le Hamac


Parc de Mandavit, Gradignan

le Hamac

En lisière de bois et au cœur de son parc aux lignes classiques, ce refuge baptisé Le Hamac a tout pour surprendre avec ses formes angulaires et sa couleur jaune vif, étrange œuvre architecturale en pleine nature. Elle ouvre le champ de l’imaginaire : chrysalide, banane, objet venu d’ailleurs… Chacun y verra une forme évocatrice mais ceux qui s’en approcheront remarqueront ses filets souples qui s’élancent vers les arbres. La structure constitue un véritable hamac pour ceux qui souhaitent y dormir à la belle étoile et une aire de jeu originale pour les enfants tout au long du jour.

Conception : Yvan Detraz, Bruit du frigo, 2012

 

Le Nuage


Parc de l’Ermitage, Lormont

le Nuage

Il s’agit du premier des Refuges périurbains à s’être posé dans l’agglomération bordelaise en 2010, le Nuage a su répondre aux attentes de nombreux citadins en quête d’une expérience inédite et d’une aventure de proximité. Située au bout d’une petite montée, sur les rives d’un lac bordé d’un coteau touffu, cette « folie » architecturale aux lignes arrondies est la promesse d’un abri insolite au cœur de la nature, à quelques pas de la ville. S’endormir bercé par le chant des grenouilles, se réveiller avec celui des oiseaux…

Conception : Candice Pétrillo, Zébra3/Buy-Sellf
Œuvre produite dans le cadre de panOramas, le parc des Coteaux en biennale, 2010

Pas d'idée cadeaux ? Et pourquoi pas un soin, une sortie théâtre, un massage... Découvrez tous nos deals de Noël !


La Nuit Américaine


Tertre de Panoramis, Bassens

Nuit Américaine

Huit gradins descendant à flanc de coteau et offrant, au final, que l’on soit assis ou couché, une vision « cinémascope » via une large baie vitrée… Il y en a des choses à voir dans l’environnement extraordinaire du parc Panoramis à Bassens ! Juste au-dessous du belvédère offrant l’une des plus belles vues de la Métropole sur la Garonne, La Nuit Américaine offre un paysage hybridé de ville et de nature. Son champ visuel couvre l’ensemble du panorama, du pont d’Aquitaine, au sud, au silo du port de Bassens au nord, avec le nouveau stade en repère central.

Conception : collectif Fichtre, 2015
Réalisation : Zébra3/Buy-Sellf

 

 

La Belle étoile


Domaine de la Burthe, Floirac

la Belle Etoile

Les expressions peuvent parfois être prises au pied de la lettre et l’artiste-plasticien Stéphane Thidet s’est amusé avec l’une d’entre elles en l’utilisant comme un paradoxe de départ pour construire un abri : « Dormir à la belle étoile ». Ainsi, dans un lieu presque secret et un peu difficile d’accès, il a déployé une étoile à cinq branches. Chaque branche de l’étoile accueille les dormeurs et l’ensemble est à l’image d’un pentagone à ciel ouvert. Sous les grands arbres, chacun se glisse dans son refuge individuel à la nuit tombée mais reste proche des compagnons d’une nuit.

Conception : Stéphane Thidet
Œuvre produite dans le cadre de panOramas, le parc des Coteaux en biennale, 2012


Le Prisme


Plan d’eau de La Blanche, Ambarès-et-Lagrave

le Prisme

C’est en bordure du plan d’eau de La Blanche à Ambarès-et-Lagrave qu’est venu s’ériger Le Prisme, imaginé par l’artiste plasticienne Lou-Andréa Lassalle. Énigmatique, à l’image du site dans lequel il s’inscrit, Le Prisme concentre toutes les énergies positives de La Blanche. Il évoque l’ésotérisme du paysage si particulier de ce plan d’eau ou se mêlent blackbass, monstres des profondeurs locales, pylônes haute tension et nature nappée de brouillard.

Conception : Lou-Andréa Lassalle, 2016


La Vouivre


Parc de Cantefrêne à Ambès


la Vouivre

Candice Pétrillo de Zébra3, a imaginé une cabane en bois que vient enserrer un corps sinueux venu des profondeurs de la terre ou de l’eau. Elle ose ainsi jouer de l’angoisse éprouvée par les citadins lorsqu’ils séjournent de nuit en forêt, près d’un lac en apparence si tranquille… Un passage dans ce Refuge est également l’occasion de découvrir ce bout de terre du bec d’Ambès souvent méconnu des habitants de l’agglomération bordelaise. La Vouivre est implantée dans la très belle zone de loisirs de Cantefrêne qui compte de nombreux aménagements pour le public : minigolf, aires de jeux, tables de ping-pong, barbecues.
Conception : Candice Pétrillo, Zébra3/Buy-Sellf, 2013


Neptunea


Lac de Bordeaux, Bruges

NEPTUNEA

Mrzyk & Moriceau ont dessiné une œuvre aux allures de gastéropode géant. Dans l’imaginaire, le coquillage connecte deux mondes : la coque opaque de l’animal suggère une vie au-delà du regard, le rapport ambigu entre une coque solide, protectrice, exposée, et une masse molle, flexible, vulnérable, intime. Inspiré de la grande famille des Neptunea, le petit habitacle imaginé par les deux artistes dresse ses parois diaphanes dans un élan spiralé aux courbes douces, qui évoquent par analogie d’autres formes, de la glace à l’italienne aux nuages cycloniques ou aux bras des galaxies. Dans la nature, il n’y a pas d’angles droits.


Cette maison-coquillage s’inscrit aussi dans le sillage d’architectures non-fonctionnalistes qui prônent un habitat fluide, et recrée le lien avec le ventre maternel, la coquille protectrice, le nid. Elle rappelle d’autres architectures sculptures de constructeurs utopiques tels Pierre Szekely, Jean-Louis Chanéac, Antti Lovag ou Pascal & Claude Haüsermann. Ces derniers, précurseurs de la maison coque, ont conçu les plans de la Maison Unal, qui inspira directement Annette Tison et Talus Taylor pour la demeure des Barbapapa. Neptunea doit beaucoup à ces « maisons bulles » aux formes organiques, ce que l’on nomme parfois la Blob architecture.
Posée en équilibre sur le bord d’un plan d’eau, l’œuvre semble également tout droit sortie de son biotope originel. Néanmoins, par son échelle surnaturelle, cette apparition opère un basculement propre à l’univers des contes ou de la science-fiction. Logis magique, l’œuvre nous entraîne à la rencontre d’un monde où les normes vacillent — une maison fantasmatique où le flux de notre sang bat sans doute très différemment quand on y tend l’oreille.


Conception : Mrzyk & Moriceau, 2017
Réalisation : Zébra3/Buy-Sellf




Le Haut-Perché


Chemin du Moulinat, Le Haillan

LE-HAUT-PERCHE

Le Haut-perché est installé dans une petite clairière au creux du Bois des Sources, dans le parc de Jalles. Ici, l’eau est omniprésente : la jalle coule paisiblement et les cavités souterraines regorgent d’eau potable.
Le refuge, tout en courbes et porté par un système d’arches, évoque la silhouette élancée des châteaux d’eau. Il est érigé au bord de la rivière et vient ajouter une note aérienne face aux deux anciennes bâtisses qui ont façonné ce lieu : le moulin à eau et la maison du meunier qui abrite aujourd’hui l’association Cistude Nature.
Accessible par une échelle japonaise et pensé comme un observatoire à visées multiples, il cadre, à travers ses fenêtres subtilement positionnées, des vues plongeantes sur la jalle, rasante vers l’horizon ou encore fuyantes vers le ciel…

Conception : Studio Weave, 2017
Réalisation : Zébra3/Buy-Sellf

 

Pour des moments inoubliables entre amis, en famille, consultez le site et réservez votre refuge périurbain.
Ouverture du 1er mars au 30 novembre 2017
Réservations sur http://lesrefuges.bordeaux-metropole.fr/
Refuges gratuits selon conditions de réservation.


COMMENT RÉSERVER ?




Les Refuges périurbains sont accessibles à tous, gratuitement, pour une nuit maximum par saison et par refuge, sur réservation en ligne obligatoire (à l’exception des projets d’itinérance).


➔    PRÉ-RÉSERVEZ VOTRE DATE


Sur quelle période ?
Les Refuges périurbains sont ouverts du 1er mars au 30 novembre.


Qui ?
Seule une personne majeure peut effectuer une pré-réservation, car elle engage sa responsabilité pour la durée de la convention d’occupation (voir conditions générales). 


Quand ?
Les pré-réservations ouvrent au début du mois précédant celui de la date souhaitée, à savoir pour 2018 :
Jeudi 1er février 2018   à partir de 13h30 pour le mois de  mars
Jeudi 1er mars 2018  à partir de 13h30 pour le mois d’avril
Lundi 2 avril 2018  à partir de 13h30 pour le mois de  mai
Mercredi 2 mai 2018  à partir de 13h30 pour le mois de  juin
Vendredi 1er juin 2018  à partir de 13h30 pour le mois de  juillet
Lundi 2 juillet 2018 à partir de 13h30 pour le mois d’août
Mercredi 1er août 2018   à partir de 13h30 pour le mois de septembre
Lundi 3 septembre 2018 à partir de 13h30 pour le mois d’octobre
Lundi 1er octobre 2018  à partir de 13h30 pour le mois de novembre


Comment ?
En sélectionnant la date choisie sur le calendrier et en renseignant le formulaire (aucune pré-réservation n’est prise par téléphone).


Disponible, en attente, réservé
Seules les dates disponibles (vert) sont accessibles : les nuits déjà pré-réservées sont en attente (orange) jusqu’à réception des justificatifs nécessaires pour réservation définitive (rouge).
En cas de désistement, le créneau est  remis en disponibilité (vert).


Pour un projet de randonnée de plusieurs jours, consultez la rubrique En itinérance sur les Refuges.



➔    ET ENSUITE ?


Dès votre pré-réservation finalisée, vous recevrez par mail le contact de votre référent en commune, et devrez lui adresser sous un délai maximum de 7 jours votre attestation d’assurance Responsabilité Civile Villégiature en cours de validité ainsi qu’un chèque de cautionde 100€ libellé à l’ordre du Trésor Public (SAUF pour le refuge Neptuena).


À réception, votre réservation sera définitivement validée !


Il ne vous restera plus qu’à convenir des modalités de remise des clés, et à préparer votre séjour.


En cas de non-réception des documents demandés dans les délais requis, votre demande sera automatiquement annulée.


Pas d'idée cadeaux ? Et pourquoi pas un soin, une sortie théâtre, un massage... Découvrez tous nos deals de Noël !





Tous les avis et les commentaires sur Nuits insolites, les refuges périurbains

Commentaires