Retour

L’habitat participatif, l’accession sociale de demain

habitat participatif

Qu’appelle-t-on l’habitat participatif ?


L’habitat participatif permet à un groupe de personnes qui partagent des valeurs communes de « mutualiser leurs ressources pour concevoir, réaliser et financer ensemble leur logement, au sein d’un bâtiment collectif ». Ce concept repose sur une logique de partage et de solidarité entre habitants ce qui permet de réduire de manière significative les coûts de l’accession et les charges tout en permettant aux habitants de jouir d’un logement de qualité.
Contrairement à une opération immobilière classique dans laquelle le promoteur conçoit le projet de A à Z, Axanis cherche et met à disposition des participants un terrain, puis initie la démarche d’habitat participatif en pilotant la constitution du groupe de futurs accédants.

habitat-participatif

Qui constitue ce groupe de départ ?


Des réunions publiques sont organisées. Certaines personnes séduites et adhérant totalement au projet se font connaître. Nous les recevons, nous étudions leur profil et leurs capacités financières. Un premier noyau de trois familles est alors composé, puis vont se rajouter des familles cooptées par les trois premières. On veille à l’hétérogénéité du groupe en mixant familles, célibataires et âges différents. L’intergénérationnalité est essentielle. Nous assurons ensuite l’animation du projet et l’accompagnement du collectif avec une assistance à la maîtrise d’ouvrage à travers les étapes successives : la définition du projet, la formalisation juridique de la société d’habitat participatif, le choix du maître d’œuvre (architecte), la prise en charge de la maîtrise d’ouvrage (suivi du chantier jusqu’à la livraison) et le pilotage du comité technique.

D’où est née cette idée ?


Déjà au début du XXe siècle des habitants se regroupaient pour construire ensemble, car l’immobilier était cher. C’est aujourd’hui de plus en plus dur d’obtenir le permis avec l’évolution des normes. Tout le monde n’a pas les moyens de trouver un terrain et de construire, et parfois avec des ressources moindres on ne peut pas dépasser les 200 000 euros de budget ! L’habitat participatif permet de construire au même prix que celui de l’accession sociale dans les centres-villes en faisant du sur-mesure qualitatif, ce qui permet de faire revenir les accédants en ville.
Quels sont les programmes aujourd’hui ?
Il y a deux programmes en cours, un à Bordeaux Bastide de 12 lots, et un à Bègles de 15 lots. Et deux autres qui seront présentés au Salon du Logement Neuf, un à Mérignac Beutre de 20 lots, et un à Talence de 12 lots.

habitat participatif

Quels sont les avantages ?


Avec les programmes d’habitat participatif proposés par Axanis, chaque famille bénéficie de tous les avantages de l’accession sociale à la propriété (prêt à taux zéro, accession sécurisée, location accession possible...) et devient propriétaire de son logement tout en partageant avec les autres habitants certains espaces. C’est une magnifique expérience de collectivité et de rencontres. Ces projets ont des parties mutualisées comme les terrasses, la buanderie, le potager dans un lieu sécurisé. Par exemple à La Ruche, c’est le paradis pour les enfants car la réalisation comporte une pièce de 70 m2 qui peut servir de salle de réunion, de réception, d’espace de jeux. C’est aussi le choix de matériaux différents et innovants, certains habitants ayant opté pour des murs en bois, en paille et en terre.

La Loi ALUR (Loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové) adoptée par le parlement le 20 février 2014 reconnaît une pleine existence à ce mode d’habitat en développement partout en France. La Loi ALUR sécurise également l’habitat participatif en créant un statut juridique adapté (la société d’habitat participatif) qui vient simplifier les démarches des groupes d’habitants tout en préservant une certaine souplesse pour favoriser la diversité des projets.
Pour en savoir plus sur l’habitat participatif, contactez Axanis - Tél. 05 56 99 97 97


Tous les avis et les commentaires sur L’habitat participatif, l’accession sociale de demain

Commentaires